La banque d'un monde qui change

274 millions de femmes ont créé leur entreprise dans 74 pays parmi les 188 reconnus par la Banque Mondiale, révèle le baromètre 2017 du Global Entrepreneurship Monitor (GEM). De nombreuses études montrent par ailleurs que les femmes entrepreneures n’auraient rien à envier à leurs homologues masculins. 

Pourtant, au sein des pays industrialisés et développés, les femmes ne sont à l’origine que de 20 à 30 % des créations d’entreprises.  Pour faire tomber ces barrières, faciliter le passage à l’action et libérer leur potentiel entrepreneurial, BNP Paribas s’engage aux côtés des femmes. 

L’entrepreneuriat féminin : les racines d’un retard structurel

En France, comme dans la plupart des pays européens, moins d’un entrepreneur sur trois est une femme en 2019. Situation identique aux États-Unis, pourtant paradis de l’entrepreneuriat au féminin (selon l’indice GEDI – Global Entrepreneurship Development Institute), où ce chiffre dépasse à peine les 30 % malgré une dynamique inédite ces vingt dernières années. C’est un bilan paradoxal alors que l’entrepreneuriat est fortement valorisé par les femmes : 69 % d’entre elles le considèrent en effet « plus épanouissant que le salariat ».

Cette situation a des racines profondes : représentations et normes sociales forment encore un obstacle majeur. Le manque de confiance en soi ou le sentiment d’illégitimité, intégrés parfois très tôt dans l’éducation des jeunes filles, peuvent aussi être invoqués. 

Mais d’autres freins, très concrets sont clairement identifiés, comme la plus grande difficulté à convaincre banquiers et investisseurs. Des chercheurs de l’université américaine de Columbia ont en effet démontré que les questions posées par les investisseurs aux entrepreneurs masculins étaient plus facilement orientées vers la promotion (67 %), tandis que les questions posées aux femmes entrepreneurs relevaient plus souvent de l’orientation préventive, à connotation négative (66 %).

Des difficultés de financement qui peuvent aussi s’expliquer par une prudence excessive, voire une autocensure des créatrices : « en 2017, seulement 7 % des fonds levés l’ont été par des femmes », souligne Marie-Claire Capobianco, Directrice Croissance & Entreprises et Membre du Comité Exécutif de BNP Paribas.

en 2017, seulement 7% des fonds levés l’ont été par des femmes

Il est cependant tout à fait possible de lutter contre ces freins psychologiques et ces vieilles représentations. Et la banque a aussi son rôle à jouer. Le projet #GirlsSTEM en Ukraine, par exemple, dont Ukrsibbank est partenaire, vise à encourager les jeunes femmes à se diriger vers des carrières scientifiques et développer le leadership féminin dans ces domaines. La banque propose par ailleurs un mentorat féminin pour accompagner des étudiantes et lycéennes dans la réalisation d’un projet scientifique ou technologique innovant.

Notre mission : favoriser l’essor de l’entrepreneuriat féminin 

Au fil des ans, BNP Paribas a participé activement à la mise en place d’un environnement favorable à l’entrepreneuriat féminin :

  • en orientant les femmes entrepreneures grâce aux centaines de collaborateurs formés pour conseiller les femmes dans leur démarche de création ;
  • en informant et en guidant les entrepreneures à l’aide d'ateliers pédagogiques ou de programmes de mentoring ;
  • en lançant des programmes concrets, comme la BICICI en Côte d’Ivoire qui finance avec son partenaire Empow’Her, un programme d’incubation de 10 mois à 5 femmes porteuses de projets d’entrepreneuriat social. Ou encore le programme de financement et d’assistance technique « Women in Business » porté au Maroc par la BMCI et la BERD pour accompagner des entrepreneures marocaines et des PME marocaines dirigées par des femmes. 
  • en développant des contenus d’accompagnement dédiés, répertoriant les différents programmes d’aide pour les femmes entrepreneures comme l’a fait BNL, banque de détail du Groupe en Italie, sur son site internet. BNP Paribas Fortis, banque de détail du Groupe en Belgique, diffuse quant à elle des contenus pédagogiques et de sensibilisation du grand public sur son site bizcover, dédié aux entrepreneures.  Bank of the West, la filiale nord-américaine de BNP Paribas, a pour sa part lancé WEsource, un site dédié aux femmes entrepreneures qui propose des articles, des interviews et, plus généralement, de l’information utile pour aider les femmes à financer leur activité, agrandir leur réseau et progresser dans leur aventure entrepreneuriale.
  • en mettant en relation les femmes entrepreneures avec son réseau de partenaires nationaux ou internationaux : l’incubateur WillaLes Prem1eresFemmes Business Angels, Women Business Mentoring Initative, etc. ; 
  • en établissant des partenariats solides, comme en Turquie, avec l’extension de la coopération entre TEB et la BERD (Banque Européenne de Reconstruction et de Développement), ou le  premier partenariat dédié au soutien de PME dirigées par des femmes ;
  • en offrant des services d’accompagnement de haut niveau, comme le Women Entrepreneur Program, créé avec la Women Initiative Foundation, qui réunit chaque année des créatrices d'entreprises du monde entier à la Stanford Graduate School of Business.   
« Les participantes pourront bénéficier d’un enseignement universitaire d’excellence avec un programme particulièrement adapté aux problématiques spécifiques de l’entrepreneuriat. Elles pourront également partager leurs ambitions en termes de développement international, d’innovation et de leadership, voire même identifier des opportunités de business entre elles. », précise Sofia Merlo, Co-CEO de BNP Paribas Wealth Management.
  • en soutenant des initiatives audacieuses : BNP Paribas est par exemple devenu mécène de la Women Initiative Foundation. Créé début 2016, ce Fonds de Dotation vise à améliorer la place des femmes dans la vie économique, en France et à l’international. 
  • en facilitant l’accès au microcrédit dans les régions les moins développées. 81 % de nos souscripteurs dans le monde sont des femmes. Ce taux atteint 98 % en Asie.
  • enfin, en sensibilisant la nouvelle génération aux côtés de l’association 100 000 entrepreneurs qui organise séminaires et rencontres dans les écoles, collèges et lycées afin de promouvoir la culture entrepreneuriale auprès des jeunes femmes de 13 à 25 ans. 

Insuffler confiance et ambition aux femmes entrepreneures

BNP Paribas a renouvelé cet engagement en France, avec un nouveau programme : #ConnectHers. Une opération ambitieuse qui vise à consolider et intensifier les différentes initiatives de la banque afin d’aider les femmes à toutes les étapes de la création d’entreprise

ACCOMPAGNER LES FEMMES AFIN QU'ELLES AIENT L'ENVIE ET L'AUDACE DE SE LANCER ET ENSUITE QU'ELLES VOIENT GRAND DANS LE DÉVELOPPEMENT DE LEUR BUSINESS.

L’objectif est « d’accompagner les femmes afin qu'elles aient l'envie et l'audace de se lancer et ensuite qu'elles voient grand dans le développement de leur business », précise Marie-Claire Capobianco. Car même lorsqu’elles osent l’aventure entrepreneuriale, les femmes se cantonnent trop souvent à de petites structures à faible potentiel de croissance. Aux États-Unis, seulement 8 % des entreprises innovantes sont créées par des femmes. En France aussi, le microcosme des startups reste le mauvais élève de la parité : seulement 14,5 % des startups « numériques » hexagonales ayant levé des fonds en 2017 sont dirigées par des femmes. Ce n’est pourtant pas l’envie qui manque aux femmes de la génération Y, dont 80 % souhaiteraient être leur propre patron. 

BNP Paribas souhaite insuffler audace et ambition à toutes les femmes qui ont un projet en tête. C’est le sens des Trophées de L’Entrepreneuriat au Féminin ou de Woman Equity for Growth : des opérations annuelles destinées à déceler, soutenir et faire connaître les plus belles réussites entrepreneuriales féminines de par le monde.

Le Groupe a également établi un partenariat avec le Women’s Forum for the economy and society. Cet événement international a pour vocation de renforcer la représentativité des femmes et de favoriser une plus grande mixité homme/femme dans tous les organes de pouvoir de la société.

Les événements sont un levier puissant « d’empowerement » des entrepreneures : BNP Paribas Bank Polska, en Pologne, a été le sponsor officiel de WSC (Women Startup Compétition) en 2018. Cette compétition internationale vise à promouvoir les startups de femmes et les aider à rencontrer des investisseurs. 

L’entrepreneuriat féminin au service de la croissance

Soutenir l’entrepreneuriat féminin, c’est non seulement contribuer à résoudre une inégalité, mais c’est aussi œuvrer à la croissance de l’économie mondiale. L’OIT (Organisation Internationale du Travail) estime ainsi que 50 % du potentiel productif des femmes est sous-utilisé dans le monde (22 % pour les hommes). En France, l’OCDE, chiffre à 0,4 % de croissance supplémentaire par an la simple égalité homme/femme dans le seul domaine entrepreneurial.

“ BNP Paribas est convaincu que l’entrepreneuriat féminin constitue l’un des leviers du XXIème siècle pour accélérer la croissance de l’économie, particulièrement en France ”

Marie-Claire Capobianco

Directrice Croissance & Entreprises et Membre du Comité Exécutif de BNP Paribas

Et stimuler la croissance économique, c’est justement au cœur du métier de la banque. BNP Paribas a donc tout naturellement soutenu l’ambition gouvernementale d’atteindre les 40 % de femmes entrepreneures en France. Un objectif ambitieux, mais atteignable ensemble ! 

Les chiffres clés de l’entrepreneuriat féminin

30 % des entrepreneurs sont des femmes en France

5 millions d’entrepreneures potentielles en France

5e PIB mondial : c'est ce que représente l'ensemble des entreprises dirigées par des femmes aux US