La banque d'un monde qui change

Les métiers de la banque : Chief Information Officer

  • Sonja Noben Chief Information Officer
  • Bruxelles
  • 12.10.2018

Sonja Noben, Chief Information Officer (CIO) pour BNP Paribas Fortis à Bruxelles, est en charge de la transformation numérique de la banque et intervient en tant que membre du Comité exécutif. Elle nous explique son rôle de CIO à l’ère du tout digital et de son expérience chez BNP Paribas.

Quel est votre rôle chez BNP Paribas Fortis ?

J'ai rejoint BNP Paribas Fortis en septembre 2016 en tant que Chief Information Officer, je suis responsable de l’IT pour la banque en Belgique et membre du Comité exécutif. Ma mission est de co-diriger BNP Paribas Fortis et de guider l’entreprise dans les diverses transformations qui affectent le secteur financier depuis quelques années. La Banque doit devenir agile, digitale et orientée client avec aux commandes des collaborateurs motivés et satisfaits. En d’autres termes, le modèle opérationnel de la banque doit s’adapter à un contexte international exigeant et en constante évolution.

Pouvez-vous nous en dire plus sur votre carrière avant de rejoindre le Groupe ?

Avant d’arriver chez BNP Paribas, j'ai occupé plusieurs postes de cadre dans une autre banque au sein de laquelle j’ai travaillé 19 ans. Durant cette période, j’ai notamment été CIO, Responsable de l’IT et des opérations de banque commerciale, marchés financiers et paiements au sein d’ING Investment Management Europe. J’ai également été en charge de la transformation numérique de la banque et de l’architecture Touchpoint. J'ai débuté ma carrière dans le secteur des assurances. J’ai ensuite travaillé plusieurs années pour un grand cabinet de conseil. J’ai également été directrice générale de ma propre société de conseil spécialisée en IT pour les marchés financiers. J'ai étudié l'économie d'entreprise et me suis spécialisée dans l’informatique avant de commencer ma carrière en tant que responsable des données et des processus. Cette expérience m’a ensuite permis de devenir chef de projet et responsable IT puis CIO.

Quels sont vos challenges en tant que CIO ?

Notre objectif est de faire de BNP Paribas Fortis l'un des plus grands acteurs de la banque digitale grâce à sa transformation numérique. Les systèmes informatiques que nous utilisons aujourd’hui sont nombreux et complexes : suite à diverses acquisitions et fusions, nous avons hérité de multiples plateformes et technologies. Continuer d’utiliser ces outils est coûteux et il est urgent d’adapter notre environnement, nos technologies, nos plateformes et systèmes au monde du numérique. Notre premier et notre plus grand challenge est de rendre l’entreprise plus agile. Non seulement agile d'un point de vue informatique, mais de manière plus globale à travers tous les services et solutions que nous offrons à nos clients. La transformation doit se faire en souplesse avec des cycles de développement très courts.

La technologie est présente partout dans la vie de nos clients. Les géants du numérique et les entreprises qui sont nées sur le web offrent des interfaces et des expériences utilisateur ultra-simples et vraiment séduisantes : et c’est ce type de service que les consommateurs attendent d’une banque.  Le plus grand défi est de faire en sorte que BNP Paribas reste en tête de la compétition. Nous devons rester leader en matière de plateformes bancaires, aujourd’hui et demain. 

 Nous devons rester leader en matière de plateformes bancaires, aujourd’hui et demain.  

Comment travaillez-vous avec votre équipe pour assurer la transformation numérique ?

Avec ce projet de transformation, nous sommes maintenant répartis dans des équipes plus petites et plus efficaces, responsables soit de composants de systèmes, soit d'un système entier. Lorsque nous avons entamé ce processus, nous étions 20 équipes agiles d'environ 8 à 10 personnes réunies dans une sorte d'incubateur, alors que la plupart des banques travaillaient encore de manière traditionnelle. Aujourd’hui, nous avons environ 180 équipes agiles et pluridisciplinaires impliquées dans l'IT.

Ces équipes comprennent non seulement des informaticiens, mais également des product owners issus des différents départements. Le nombre de personnes contribuant au marketing et au développement de nos services ne cesse d’ailleurs d’augmenter. Nous pouvons donc offrir une véritable valeur ajoutée à nos clients grâce aux fonctionnalités et aux solutions que nous développons au quotidien.

Comment adaptez-vous l’infrastructure tech de tels projets ?

Nous avons beaucoup travaillé à la mise à jour de notre architecture numérique et de nos solutions pour les rendre évolutives, flexibles, efficaces et sécurisées. Les fondations de l'architecture et de la plateforme ont été conçues pour offrir des services fluides tout en restant solides et sécurisés. La mise à l’échelle est une part essentielle de la transformation numérique. Nous empruntons des éléments de base aux FinTech et aux entreprises digitales, tels que les services cloud ou entièrement automatisés. Nous adoptons une approche dite « micro-services » où nous développons de petites fonctionnalités, prêtes à être intégrées dans n'importe quel canal pour n'importe quelle offre. Elles peuvent également être utilisées pour des plateformes d’open banking auprès d’autres services et entreprises afin de compléter nos propres offres de service. 

Comment l’IT change-t-il le secteur bancaire ?

Je pense vraiment que le futur sera fait d'IT et de commerce. Au final, les produits proposés par la banque sont, en grande partie, des services informatiques. Le mariage de l'IT et du commerce en tant que partenaires à part entière est essentiel pour mener à bien cette transformation numérique. Nous travaillons donc à nouer des partenariats permettant d’apporter une vraie valeur ajoutée à nos services.

nous nous devons de fournir des produits simples et utiles qui facilitent la vie de nos clients en les aidant à gérer leurs finances.

Nous ne pouvons pas simplement digitaliser nos produits existants, surtout s’il faut encore suivre 20 étapes pour les utiliser. D'autres entreprises proposent le même service en trois étapes avec une interface front-end alléchante. Nous devons donc nous battre pour entretenir la relation qui nous lie à nos clients en étant la plateforme bancaire la plus attractive et la plus facile d’utilisation. Au bout du compte, nous nous devons de fournir des produits simples et utiles qui facilitent la vie de nos clients en les aidant à gérer leurs finances.

En tant que CIO, quelles sont les compétences indispensables pour conduire de tels projets ?

Je me suis spécialisée dans la gestion de projets de transformation afin de pouvoir accompagner mes clients tout au long de ce processus de changement, car il est impossible de se transformer seul. Cela doit faire partie de votre ADN, car si vous n’êtes pas motivé par une vraie passion, vous ne pouvez tout simplement pas apporter l’énergie nécessaire à la mission. Ce que je dis toujours à mon équipe, c'est qu’il faut continuer d’apprendre en permanence. Avec la technologie, il n'y a pas moyen de faire autrement. Il y a tant à apprendre sur les API, les micro-services, les architectures, le cloud, etc... et vous ne pouvez pas assurer votre travail si vous n'avez pas soif de connaissances. L’apprentissage continu fait partie de la vie de ceux qui évoluent dans le monde de l’IT et du commerce.

Je pense vraiment que le futur sera fait d'IT et de commerce

Qu’est-ce qui vous plaît chez BNP Paribas ?

Cette capacité à faire grandir des gens formidables. Nous investissons beaucoup dans nos collaborateurs chez BNP Paribas. Cela demande beaucoup d’énergie mais c’est une des plus belles qualités du Groupe. La banque est capable de s’adapter à l’évolution du monde tout en faisant évoluer ses propres collaborateurs. De nombreuses entreprises se contentent de remplacer leur personnel par de nouveaux employés ayant des compétences différentes. Chez BNP Paribas, nous déployons nos efforts pour faire grandir nos équipes au sein de la société, et c’est un atout majeur.

“Si vous êtes inspiré par les grandes transformations ‒ et je ne parle pas de petits changements dans le management – mais de grands projets de transformation, et si vous voulez travailler avec des personnes compétentes, alors vous devriez nous rejoindre car nous vous proposons tout cela !”

Sonja Noben

Chief Information Officer - BNP Paribas Fortis 

Crédits photos:  header © Horváth Botond // © prudkov

A lire aussi

Toutes les actualités
Votre avis nous intéresse ! Participer à notre sondage