La banque d'un monde qui change

Economie Mondiale en 2007 : soft landing ou hard landing ?

  • 02.11.2006
Philippe d'ArvisenetLe mardi 24 octobre 2006, lors des Rencontres de BNP Paribas, Philippe d'Arvisenet*, après une introduction de Jacques de Larosière, s'est exprimé sur le sujet de « l'Economie Mondiale en 2007 » devant près de 300 clients et collaborateurs du groupe, sans oublier quelques étudiants.

Il a indiqué que le ralentissement de l'économie aux Etats-Unis, et en particulier du marché de l'immobilier, affecterait nécessairement la croissance, mais ne devrait pas occasionner une récession grâce notamment à la solidité financière des entreprises, à une croissance soutenue dans les pays émergents ainsi qu'à la réactivité de la politique monétaire. Il a aussi passé en revue l'Economie Européenne, le Japon, la Chine et l'Inde.

Dans la Zone Euro, malgré des conditions financières encore favorables aux investissements, un essor de la consommation et une demande externe soutenue, de nombreux problèmes structurels restent sans réponse : dérive des finances publiques, réformes du marché des biens et services ainsi que du marché du travail.

Le Japon, quant à lui, poursuit une reprise économique sur un rythme modéré. Le yen devrait progressivement se renforcer contre le dollar. Cependant, l'assainissement indispensable des finances publiques reste à faire.

En ce qui concerne la Chine, le potentiel de l'économie reste énorme avec une croissance solide de plus de 10 %, une inflation contenue et un change fortement contrôlé. Côté finances extérieures, la Chine est passée au 1er rang mondial pour les réserves officielles. Cependant, une attention particulière doit être portée sur les tensions commerciales et sociales croissantes, la récente accélération du crédit ainsi que sur les prix élevés des matières premières qui fragilisent les entreprises.

L'Inde, elle, évolue dans une conjoncture très favorable : la croissance atteint désormais 8 %, la demande est forte. L'inde reste relativement à l'écart des fluctuation financières internationales. Il faut cependant noter quelques faiblesses : le maintien de la croissance élevé du crédit, la hausse du déficit budgétaire, l'insuffisance de l'épargne et le creusement du déficit extérieur.

Pour en savoir plus, consultez le support de la conférence (3,654 Mo) et écoutez les points forts de l'intervention de Philippe d'Arvisenet.




* Directeur des Etudes Economiques de BFI - Banque de Financement et d'Investissement
Press contact(s)
Les Rencontres de BNP Paribas sont des conférences ou des présentations destinées aux clients du Groupe. Elles portent sur la situation économique ou sur des grands problèmes d'actualité qui touchent l'univers des clients de la Banque.

Suivant les thèmes choisis, des personnalités extérieures ou des experts du Groupe BNP Paribas sont invités à intervenir.